L’automne, l’Immobilier et la COVID

Comment les professionnels de l’immobilier s’adaptent à cette nouvelle crise !

L’histoire se répète. encore.

En effet, alors qu’on croyait et espérait ne plus avoir à vivre cela, nous voilà de nouveau confinés et dans l’obligation de nous adapter aux mesures de sécurité sanitaire. Notre métier d'agent immobilier n’est plus tout à fait le même. Nous devons sans cesse nous réinventer pour arriver à répondre à votre besoin, vos attentes et vos nouvelles envies immobilières !

Alors qu’on lisait déjà il y a quelques semaines que la hausse pourrait bien être stopée . Selon l'indice des prix immobiliers d'habitation « Meilleurs Agents - Les Echos » (IPI), les prix des grandes villes stagnent, voire ralentissent

Depuis le début du premier confinement, les professionnels de l'immobilier n’étaient pas d’accord sur l'impact sur la hausse des prix de l’immobilier après la crise de la COVID 2019. Certains anticipaient la poursuite de la hausse, d'autres prévoyaient une baisse liée aux conséquences de la crise économique naissante.
Les chiffres de l’immobilier peuvent à peine commencer à être analysés. En effet le cycle de l’immobilier est long, entre l’offre d’achat, la signature et la récupération du bien il peut s’écouler de nombreux mois. On peut dire aujourd’hui que certaines villes voient leurs prix stagner ou même baisser. C’est le cas de Paris si on en croit l’'indice des prix immobiliers d'habitation « Meilleurs Agents - Les Echos » (IPI) au 1 er septembre 2020.
A Paris, l'IPI indique que les prix ont augmenté de 3,2% depuis le début de l'année. Cette hausse se concentre sur les mois d’avant COVID : de janvier à début mars. Depuis, les prix stagnent : « s'il n'y avait pas eu le Covid, la barre des 11.000 euros le mètre carré aurait probablement été franchie en septembre », nous informe le directeur scientifique de Meilleurs Agents, Thomas Lefebvre. Alors qu’en sera-t-il après cette nouvelle crise ?

L’automne saura mettre en lumière la vraie tendance ?

Certains professionnels du secteur de l’immobilier l'avaient annoncé, la rentrée serait compliquée. Dans un premier temps car la crise économique qui résulte de la crise sanitaire pourrait ralentir la demande et d’autre part parce que les établissements financiers se voient freiner l’accord de crédit.
Les primo-accédants et les salariés travaillant dans les secteurs très touchés par la crise comme le tourisme et l'événementiel ont plus de mal à se voir accorder un prêt.
Ces conclusions tirées de l’impact de la première crise seront-elles plus fortes au bilan de la deuxième crise ? C’est la question que tout le monde se pose.

Vous souhaitez quand même acheter pour investir ou déménager ?

La solution des plus petites villes, des villes périphériques semblent apparaître comme une solution plus sage et pérenne pour deux raisons :
1 - Le fait de pouvoir se trouver à quelques minutes des grandes villes est un atout pour continuer de travailler et d’être mobile
2 - À l’ère du télétravail, le confort de vie et la possibilité d’avoir un extérieur plus accessible que dans les grandes villes attirent de nombreux futurs acheteurs.

Si l’on prend l’exemple de Couëron qui est seulement à 20 min de Nantes centre en porte à porte en comptant les embouteillages aux heures de pointe ! Oui oui ! Et bien cette ville où il fait bon vivre, attire les couples, les jeunes
avec ou sans enfants mais aussi les personnes plus âgées qui souhaitent se reposer au calme de la ville. Un projet immobilier qui a de l’avenir, autour de villes qui grossissent, à des prix plus abordables … devraient faire aussi l’affaire des banquiers qui vous prêteront plus facilement.

Retrouvez les villes autour de Nantes ici : http://fr.thetimenow.com/cities-nearby.php?city=2990969.
Et n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil aux biens à vendre chez Dom’Inno Immobilier ici : https://www.dominno-immobilier.fr/ventes

Comment concrètement les agences immobilières s’organisent ?

Si les déplacements sont autorisés chez nos clients pour estimer et mettre en vente un bien, les visites acquisitions et locations sont interdites et les agences sont fermées … Nous nous réorganisons mais à distance. La signature électronique non méconnue mais peu utilisée auparavant est l’outil qui sort du lot ces derniers temps. Nous pouvons grâce à elle maintenir un grand nombre de nos signatures à partir d’un smartphone, d’un ordinateur ou d’une tablette.
Voici les différents documents que vous pourrez signer à distance :

- Mandats de vente
- Mandats de location
- Mandats de gestion
- Offre d’achat
- Compromis de vente
- Avenants

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Cliquez ici pour en savoir plus